Palais de Mafra | Portugal

En 1711, le roi portugais Jean V jura de construire un couvent si sa femme Mariana lui donnait une progéniture. Ainsi, avec la naissance de sa première fille, l’Infante Barbara de Portugal, les travaux du couvent, de la basilique et du palais de Mafra (le roi se montra beaucoup plus généreux) commencèrent.
 

Palacio Nacional de Mafra

 
Le palais, la basilique et le couvent de Mafra ont été construits principalement dans le style baroque, mais aussi dans le style classique. Le principal architecte allemand João Frederico Ludovice s’est inspiré pour le palais des réalisations architecturales de Rome et de l’art italien. Malgré le fait que Mafra n’était pas le siège principal de la monarchie (auparavant ce n’était qu’un lieu de chasse), le roi Jean V n’a épargné aucune dépense pour construire l’un des plus grands palais portugais. Certaines sources historiques rapportent que 15 à 45 MILLE personnes ont travaillé sur la construction chaque jour. Et plus de 7 000 soldats ont été déployés pour maintenir l’ordre.
 
L’ensemble du complexe de Mafra compte 1200 chambres. Cependant, la pièce qui a le plus suscité notre admiration est la bibliothèque sur la photo. Et pas seulement à cause de l’architecture – c’est l’une des bibliothèques européennes les plus importantes des Lumières. Il contient plus de 36 000 exemplaires de livres achetés par le roi. Et vous souvenez-vous de la « Liste des livres interdits » publiée par l’Église catholique ? Le pape Benoît XV, pour souligner l’importance de ces collections de littérature, a permis que les livres qui s’y trouvaient soient conservés dans cette bibliothèque.
Lisandra Correia

Lisandra Correia

Next photos to discover:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nico Trinkhaus Portrait

Nico Trinkhaus
Photography

Blogger, looking for photos?

You may qualify for a free license