Le pont Charles et Malá Strana à Prague | République tchèque

Vous avez déjà envie de nouvelles photos de Nico de Prague, en République tchèque ? Le pont Charles, la cathédrale et le château de Prague sont quelques-uns de ses sujets photographiques préférés. Et surtout cette perspective : la vue du centre de Prague vers le quartier de Malá Strana, où se trouvent les principaux sites de la capitale tchèque. Mais saviez-vous que Malá Strana était autrefois indépendant de la ville de Prague ?

Le pont Charles et Malá Strana à Prague

Malá Strana est un objet touristique tellement standard sur la liste des « incontournables » à Prague qu’il ne nous vient même pas à l’esprit qu’elle n’a pas toujours appartenu à la capitale de la République tchèque. « La ville nouvelle » (comme Malá Strana était autrefois appelée) a été fondée en 1257 par le roi Přemysl Ottokar II. Elle a d’abord été habitée principalement par des colons venus d’Allemagne du Nord. Au XIVe siècle, le nom a été changé en « Malá Strana » et après 1784, elle a été officiellement incorporée à Prague.

Malá Strana n’a pas toujours été aussi sophistiquée que nous le connaissons aujourd’hui. La ville a souffert à de nombreuses reprises, principalement à cause des guerres hussites et des incendies. Les habitants de ce côté étaient pour la plupart des citadins pauvres et des indigents qui n’avaient pas les moyens de reconstruire leurs maisons après toutes ces catastrophes. Aussi, jusqu’à la construction de Hradčany, ce quartier n’aurait probablement pas figuré sur la liste des principaux lieux à visiter. Cependant, la présence du roi a commencé à attirer l’aristocratie et les artistes de l’époque (par exemple, Mozart y séjournait souvent). Autour du château de Prague et de la cathédrale, des palais luxueux et des résidences de magnats ont commencé à apparaître. Depuis cette époque, Malá Strana a changé de caractère et est probablement devenu le quartier le plus sophistiqué de Prague.

Lisandra Correia

Lisandra Correia

Next photos to discover:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nico Trinkhaus Portrait

Nico Trinkhaus
Photography

Blogger, looking for photos?

You may qualify for a free license